Clinique Saint-Léonard > Ça se passe à la clinique > Portrait du Dr Terrier, une neurochirurgienne passionnée et innovante

Portrait du Dr Terrier, une neurochirurgienne passionnée et innovante

2 juillet 2024

Dr Terrier, 35 ans, vient de rejoindre le centre du rachis de la clinique Saint-Léonard.

Dr Terrier a entamé son parcours médical à Angers, sa ville natale, où elle a effectué ses études de médecine. Son internat de neurochirurgie au CHU de Rouen a marqué le début d’une passion pour la chirurgie du rachis. Rapidement, elle s’est distinguée en choisissant de se spécialiser dans ce domaine complexe et délicat.

Elle a consacré son mémoire de spécialité de Neurochirurgie sur les voies d’abord du rachis cervical antérieur, puis a poursuivi sa formation académique avec un Diplôme Inter-Universitaire (DIU) de Pathologie de la Moelle Épinière et un DIU de Chirurgie du Rachis. En parallèle, Dr Terrier s’est formée à la chirurgie de la douleur, notamment à la stimulation médullaire, une technique innovante qu’elle a approfondie en étant investigatrice dans un protocole de recherche sur la récupération des paraplégiques.

Son parcours est également riche en recherches, avec un Master 2 sur les commotions cérébrales et une thèse de médecine sur la même thématique, complétée par un DIU de Neuro-réanimation. Cette rigueur académique et ces diverses expériences lui ont permis de développer une approche holistique et innovante dans sa pratique.

Son arrivée au centre du rachis de la clinique Saint-Léonard marque un tournant dans sa carrière.

« Ce qui m’a attiré ici, c’est la semaine que j’ai passée en stage pour valider mon DIU de Chirurgie du Rachis. La diversité et la compétence de l’équipe, composée d’une chirurgienne orthopédiste pédiatrique, de chirurgiens orthopédistes et de neurochirurgiens, sont des atouts majeurs. En plus, leur orientation vers la chirurgie mini-invasive, s’intégrant dans le concept de récupération améliorée après chirurgie, correspond parfaitement à ma vision de la pratique chirurgicale, » explique Dr Terrier.

À court terme, elle souhaite continuer à développer la chirurgie endoscopique et mettre en place un suivi des commotions cérébrales pour les sportifs à risques, fort de son expérience auprès des équipes de rugby, hockey et judo à Rouen. À moyen terme, elle vise à optimiser le parcours patient en mettant l’accent sur la nutrition, la rééducation et le retour au sport, éléments essentiels dans la prise en charge des pathologies du rachis.

À long terme, elle aimerait améliorer le parcours des patients douloureux chroniques après une chirurgie du rachis en intégrant de nouvelles approches thérapeutiques et technologiques, notamment la stimulation médullaire.

L’évolution de la santé et de la prise en charge des pathologies du rachis est au cœur de ses préoccupations.

« L’innovation est centrale en neurochirurgie et particulièrement en chirurgie du rachis, avec des avancées comme l’imagerie 3D per opératoire, la navigation, la chirurgie mini-invasive, et l’endoscopie, qui transforment notre pratique quotidienne et améliorent considérablement la prise en charge du patient, » souligne-t-elle.

Les défis majeurs pour les professionnels de santé aujourd’hui, selon Dr Terrier, incluent la prise en charge personnalisée des patients, l’accès équitable aux soins et l’engagement sur des thématiques plus larges comme l’environnement et la santé mentale des soignants.

« Je continue d’avoir une activité dans le public, et je crois fermement que ces deux mondes (public et privé) doivent collaborer plutôt que d’être en conflit. Notre objectif commun est d’offrir les meilleurs soins aux patients. Nous devons également prendre position sur des enjeux généraux, tels que la qualité de vie au travail et la lutte contre le sexisme. »

Dr Terrier est également très impliquée dans la communauté médicale, ayant été présidente de l’Association des Jeunes Neurochirurgiens et actuellement présidente de l’Association des Jeunes Chirurgiens du Rachis. Ces rôles lui permettent de créer des liens entre les jeunes générations et les seniors, et de réfléchir à des moyens de prévention et de prise en charge des problèmes majeurs dans le domaine.

En dehors de la médecine, Dr Terrier est passionnée de sport et de voyages.

« Le sport m’a sensibilisée à l’importance du suivi des commotions cérébrales et m’aide dans la gestion du stress et du mental. Les voyages me permettent de couper complètement avec ma vie professionnelle et de nourrir mon empathie, des compétences cruciales dans le milieu de la santé. »

Dr Terrier envisage par ailleurs de participer à des projets humanitaires à l’étranger, enrichissant ainsi sa pratique et sa vision globale de la santé.

Pour impliquer la communauté locale dans les initiatives de santé publique liées aux problématiques du rachis, Dr Terrier souhaite inclure le centre du rachis dans des projets transversaux de formation et des congrès nationaux, ainsi que créer des partenariats avec des structures locales pour promouvoir la santé publique.

Avec une carrière déjà riche et prometteuse, Dr Terrier s’impose comme une figure innovante et passionnée de la neurochirurgie du rachis, dédiée à l’amélioration continue des pratiques médicales et de la qualité de vie de ses patients.

À lire aussi

La clinique certifiée Haute Qualité de Soins – avec mention !

La clinique certifiée Haute Qualité de Soins – avec mention !

C’est officiel : le 24 avril 2024, la Haute autorité de santé a certifié la Clinique Saint-Léonard  avec la mention “Haute qualité de soins”, soit la plus haute distinction en matière de qualité et de sécurité des soins. Cette certification résulte d’une...

Elizabeth Cardozo – ASH à la clinique

Elizabeth Cardozo – ASH à la clinique

Elizabeth, qu’est-ce qui vous a amené à la clinique ?Je m'appelle Elizabeth Cardozo, originaire d'Angola, où j'étais comptable avant de venir en France il y a cinq ans. Ne maîtrisant pas le français à mon arrivée, j'ai dû repenser entièrement ma carrière. Après m'être...